Ce que j’ai ramené du Japon

Cet été je suis partie au Japon, et je vous propose un petit récap’ de ce que j’ai ramené dans mes valises.

En allant au Japon, je voulais en profiter pour trouver des CDs qui sont difficilement ou pas du tout trouvables en France, je pense en particulier à l’artiste 96neko. Pas de chance pour moi, je n’ai pas trouvé ce que je cherchais, mais je suis quand même repartie avec deux CDs du groupe the GazettE : Dogma et Undying.

 

 

Je suis également rentrée avec un bol et une cuiller en bois, parfaits pour les soupes, et plus particulièrement les soupes miso, que j’ai trouvé dans une petite boutique pas loin du marché aux poissons de Tsukiji.

Mes baguettes ont été achetées à Kyoto, dans un magasin sur la route qui mène au Fushimi Inari Taisha. C’est une chaîne de boutiques, on peut donc en trouver ailleurs. Il y a un choix impressionnant de baguettes, avec des motifs et bois différents. Le prix aussi varie énormément, on peut trouver des paires de baguettes à 5€ comme à 50€ en fonction du bois utilisé. Différentes tailles sont aussi disponibles. La gravure est gratuite.

 

Toujours dans le traditionnel, je me suis ramené ce pic à cheveux, trouvé dans le marché couvert de Nishiki, à Kyoto.

 

 

Dans un Book Off, j’ai eu la chance de tomber complètement par hasard sur ces deux badges à l’effigie de Gilbert et Vincent Nightray, de mon manga préféré Pandora Hearts. A 1€ le badge environ, je ne me suis pas privée.

Toujours dans l’univers du manga, j’ai eu Armin, de L’attaque des Titans dans un gashapon. Je voulais Levi, mais tant pis.

 

 

Je suis allée au Fushimi Inari Taisha à Kyoto, un sanctuaire shinto très connu. Le chemin jusqu’en haut de la montagne est caractérisé par de nombreux torii. Avant de commencer l’ascension, il y a le sanctuaire en lui-même, et il y a de petites tablettes en bois que l’on peut acheter (environ 300 Yen si mes souvenirs sont bons), et sur lesquels on inscrit son vœux. Normalement, on doit laisser la tablette qui sera bénie puis brûlée. Nous avons décidée de la ramener avec nous.

 

Je suis une grande fan de Pin’s, et j’en ai donc ramenés.

 

Je suis allée au musée du Studio Ghibli et j’ai donc acheté des Pin’s, encore, et une bonne grosse peluche Totoro toute douce. Le musée est magnifique, mais j’ai été un peu déçue de voir que le film Princesse Mononoke est peu présent.

 

J’ai trouvé dans un Book Off à Osaka deux Photobooks pour presque rien de deux acteurs que j’aime beaucoup : Yamazaki Kento et Sato Takeru.

 

Pour finir, je ne pouvais pas rentrer sans un Yukata, un kimono d’été léger, malheureusement je n’ai pas réussi à trouver des Geta, les chaussures en bois traditionnelles qui vont avec.

Ce contenu a été publié dans Japon, Voyage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Ce que j’ai ramené du Japon

  1. duckling dit :

    Tout est trop joli et les photos sont superbes !! j’adore les baguettes avec des hiboux et ton nom dessus, et aussi le bol lapin et les pins. Le yukata est très joli aussi ! bravo

  2. cécile dit :

    Moi j’ai un gros coup de coeur pour Totoro, je l’adore.

  3. doudou dit :

    Les baguettes sont très belles. Faut-il les utiliser ou les garder en souvenir ? A toi de voir.

  4. B Oisans dit :

    Tout ou presque est sympa. Ca dépend des goûts. Tu as fait un magnifique voyage en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *